PAR

CHRISTINE

Le port de Conflans- Ste- Honorine 78
Conflans- Sainte- Honorine 78

se situe à l’est des yvelines, en limite du val d’oise, au confluent de l’oise et de la seine, d’où son appelation Conflans. Les reliques de Sainte-honorine sont conservées dans cette ville d’où son accolade avec Conflans. Ce nom de ville est donc en relation avec l’eau et son patrimoine historique.

Elle possède un port dont la vie des quais est très animée, marchés colorés, cafés-terrasses, croisières promenades ou encore manifestations du Pardon de la batellerie en juin. C’est avec la révolution industrielle et ses découvertes technologiques, que la batellerie explose et que Conflans en devient la capitale. Multitude de bateaux descendaient le charbon des mines du nord et du charbon anglais. L’activité commerciale cède le pas au tourisme fluvial.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Conflans-Sainte-Honorine

LA SEINE

Longueur 776 km
La Seine est un fleuve français qui arrose Troyes, Paris et Rouen. La Seine a une longueur de 780 kilomètres. Sa source se situe à 470 mètres d'altitude, à Saint-Germain-Source-Seine sur le plateau de Langres, en Côte-d'Or. Son cours a une orientation générale du sud-est au nord-ouest. Elle se jette dans la Manche, à hauteur du méridien de Hode, près du Havre. La superficie du bassin versant est d'environ 75 000 km². Celui-ci occupe une partie importante du bassin parisien.

La faible déclivité de la vallée de la Seine, en Île-de-France et en Normandie, a causé la formation de multiples et profonds méandres. Pour la même raison, les effets de la marée se font sentir sur une centaine de kms

L'Oise

rivière du nord de la France. Elle prend sa source en Wallonie, à 309 mètres d'altitude dans le massif forestier de la Fagne près de Chimay (province de Hainaut, Belgique), et se jette dans la Seine à Conflans-Sainte-Honorine, dans le département des Yvelines (78)

...........................................
"Je Sers"


Le Bateau Chapelle "Je Sers", c'est d'abord la Paroisse des mariniers, avec tout ce qui fait la vie d'une église : des curés, des messes, des baptêmes, des mariages, des enterrements, des catéchismes, une communauté et... des paroissiens


A la fin de la guerre 1914-1918 toute une série de chalands en ciment furent construits pour acheminer le charbon anglais. Celui-ci lancé en 1919 à Anfreville dans l'Eure sous le nom de LANGEMARK nom d'un village belge avait une charge utile de 1.100 tonnes Il transporta du charbon jusqu'en 1932 et fut désaffecté. En 1935 il fut acheté par le premier aumônier de la batellerie l'Abbé BELLANGER qui le fit
aménager en bateau-chapelle par la société de remorquage des batelleries réunies (S.R.B.R.) appelée "Les Bleus". Il servit de cantine pour les grévistes de la batellerie et fut consacré bateau-chapelle de la batellerie le 11 novembre 1936 par l'évêque de Versailles Monseigneur Benjamin-Octave Roland Gosselin.

En juin 1940 réquisitionné il participa à la "débâcle", remonta la Seine jusqu'à l'Yonne où il se trouva bloqué par la dimension des écluses, revenu en août 1940 il fut à nouveau déplacé en 1944 lors des bombardement des ponts. Il se réfugia en amont de Conflans. Pendant cette période il était utilisé en "permanence du prisonnier de guerre marinier"


Il participa au salon Nautique de Paris en 1951 et 1954. Son port d'attache depuis 1936 est Conflans-Ste-Honorine en face de l'école batelière du premier degré, quai de la République.
Il est aussi le siège de "l'entr'aide sociale batelière" association 1901 fondée le 5/12/1935 qui "a pour but l'aide sociale, médicale,éducative et professionnelle, sous toutes ses formes, aux bateliers, aux populations riveraines et à tous ceux qui participent par leur profession au fonctionnement de la Batellerie

Le Port Saint-Nicolas : Avec ses centaines de péniches amarrées, le Port Saint-Nicolas est le lieu idéal pour une balade le long de sa promenade aménagée. Cette partie du port abrite les péniches d'anciens mariniers vivant à Conflans-Sainte-Honorine.
pas toujours nickel , mais il y en a qui trouve leur bonheur
sapeurs pompiers et gendarmerie
" Jacques " remorqueur de Seine a été construit à Creil (Oise) en 1904 à partir de plans de Guêpe moyenne de 1900.

Caractéristiques :
Longueur : 22,70 m, Largeur : 3,85 m, tirants d'eau AR : 1,80 m, AV : 0,70 m.
Il est équipé d'abord d'une machine à vapeur type pilon compound à condensation par mélange de 150 HP puis en 1959 de 2 moteurs Baudoin type DK6 de 150 cv chacun. Sa vitesse moyenne en route libre et remorqueur seul atteint 18 km/h ; sa vitesse de remorquage avec de 800 à 1 000 T est de 6 km/h.
L'association des Amis du Musée a accepté le don après s'être assurée de l'état de conservation du bateau, et a obtenu son classement au titre des Monuments Historiques. Actuellement seuls trois autres remorqueurs ont été protégés à ce titre.
Son sauvetage a débuté en septembre 1996 sous le contrôle scientifique du Musée.
Il est hautement symbolique pour l'histoire de la Basse-Seine, car il est le dernier exemplaire de ce type des célèbres remorqueurs " Guêpes " appartenent à la " Société Générale de Touage et Remorquage " et dont le siège social et les ateliers étaient situés à Andrésy (Yvelines).

Le remorqueur-pousseur " Triton 25 "

Il a été le dernier remorqueur construit en France en 1954 pour la traction. Transformé en pousseur en 1960, il témoigne des capacités d'adaptation de la batellerie aux nouvelles techniques. Il a été commandé au chantier naval de Carel et Fouche de Petite-Synthe (Nord) par la S.R.P.F (Société de Reconstruction du Parc Fluvial) en dommage de guerre pour remplacer le Triton 22 détruit par les bombardements à Creil (Oise) en 1944. Il est au Musée depuis 1997.

Caractéristiques :
Longueur : 24,50 m, largeur : 5,05 m, tirant d'eau : 1,80 m, tonnage : 25 t, moteur principal : Baudoin 400 CV 8 cylindres, vitesse à blanc : 18 km/h, vitesse en charge : 6 km/h avec 5 bateaux type Freycinet (1 500 t) en remorquage et 6 km/h en poussage avec 2 000 t en barges.

le ponton-bigue AAMB ( 12x5m ) ancien bâteau de travail
tout n 'est pas rose pour les bâteaux - logement

http://modem78conflans.over-blog.com/article-18720314.html

Heu . . .moi j 'me gare pas comme ça , de toute façon j 'ai pas la bagnole
c 'est la RN 184 qui passe sur le pont
Le Pointil : Situé au confluent de l'Oise et de la Seine, le Pointil offre un superbe point de vue sur l'île aux Cormorans, Andrésy, ville marinière voisine et sur le barrage écluse. Le Pointil accueille également le Monuments National aux Morts de la Batellerie, qui est mis en valeur chaque année lors du Pardon National de la Batellerie.
pont de fin de l' Oise
... Portail de Christine ICI
....PORTAIL