Les Transports Raoul Derudder

Dunkerque (59) 

PAR Philippe Derudder
Philippe Derudder
tout petit déjà avec mon père
Mon père se lance dans le transport longue distance, 2 aller retour du nord vers l'est avec le Berliet GDM 10W, le voilà dans la neige en Alsace.
le Bernard 19 D 150 vient en renfort
Le Berliet GLM 10M remplace le Bernard ( mon pére Raoul à Gauche)
Ma soeur Martine conduit en double avec Roger mon frère, à 18 ans je pense qu'elle est la plus jeune femme à conduire un camion remorque
le GLM lui aussi connait la neige alsacienne
Mon père arréte la longue distance et avec moi, nous faisons des transports de balles de laine de Dunkerque vers Roubaix avec l'Unic ZU 120 et le "bac à moules" semi construite spécialement pour ces transports, attention hauteur 4,80 m!!
J'arrète le regional et conduit le Saviem JL 20.200 sur l 'Est
La famille s'agrandit, les licences rouges sont hors de prix, et nous nous lançons sur l'international, avec le camion remorque Henshell HS 19 nous créons la ligne sur l'Italie, sous régime TIR bien sûr

Le Saviem et l' Henschell revenant à la maison le 1er revenant de Lyon le 2eme

d' Italie (en TIR) c'est en 1964

Après mon service militaire, moi aussi je fais le service regulier sur l'Italie avec mon Bernard, un TD 211 tout neuf que je garderai très longtemps, le voilà sur la route du tunnel du mont blanc, j'ai passé le tunnel dans les 80 premiers camions après son ouverture .
Chez mon père il fallait tout faire, même repeindre les camions, mon Bernard sortant du garage après avoir été repeint par mes soins
le Bernard dans les échelles du mont Cenis, il fallait 4 heures pour faire les 100 km qui separent Modane de Turin
Mon Bernard montant le mont Cenis côté français
Le Bernard à la sortie du tunnel côté italien avec mon frère Françis et des amis du Fayet
L'entreprise familiale prend de l'ampleur, nous sommes sollicités par les clients, et le parc augmente avec beaucoup de Mack EFT 35 à cabine Geneve (genre Unic) et un Mack à moteur V8
les Mack rentrant d'un voyage au Portugal (poste frontière)
Mes DAF, le 1er tournant pour transpévrac et l'autre pour Emile Nave un marchand de matériaux
En 1969 je perd mon père, et c'est la fin d'une belle et grande aventure, mon dernier voyage pour son compte à Porto
Je suis embauché à la Transpévrac, cette société renforce son parc existant par 13 ensembles Fiat 619 T1, j'en touche un tout neuf
Un ensemble DAF d'un collègue que j'ai accompagné en Angleterre
Dans cette société, de conducteur, je deviens affrété permanent avec cet ensemble un Daf 2605 DKA, celà se passe très bien jusqu'à la fermeture des robinets de pétrole en 73 .
Chez Raoul Ollivier, je retrouve yvon59, je joue les "artistes" avec ce Scania 110 super, mais ce travail est peu rémunérateur
Je reviens à mon travail de citernier avec ce Magirus 232 D 19, je ravitaille les stations pour le compte de la mobil
Chez TES chargeant des containers au port d'Anvers
C'est chez TES que je fais mes derniers kilomètres pour un transporteur du nord avec le Volvo F 10, je fais de l'exceptionnel au départ de Dunkerque ou Lille vers Anvers et reviens avec un peu de tout containers, engrais, papier................!
Mon fils Olivier à 15 ans qui m'accompagnait pendant les vacances, il roulera, plus tard chez CMA et Iochum, vers la Turquie et les pays de l'est .
Je quitte le nord pour des raisons familiales, et je viens m'installer dans un premier temps à Livron, je tourne en citerne pulvé pour un transporteur du coin avec ce Renault R 310
C'est chez ce transporteur que je me fatigue de la profession, pourtant le travail est assez plaisant, je descend du lait de Lyon vers Marseille et remonte du pinard, je ne me fais pas à l'ambiance qui existe dans cette entreprise et decide de changer de cap, je me fais embaucher chez Perrenot à St Donat, ensuite Norbert me nomme sur sa base de Nancy, un peu trop loin de chez moi, et ensuite je reprend les cours et passe le concours pour devenir professeur de lycée" ?
Je suis nommé à Montélimar, ensuite à Chambéry et enfin à Gap, je forme la relève à ce métier qui m'a toujours passionné, celui de conducteur routier, et me voilà devant le dernier ensemble que j'ai conduit, oh pardon, fait conduire, un Renault R 340, et celà jusqu'à la fin 2004
Maintenant je suis à la retraite depuis le 1er janvier et je vais quand même parcourir les routes européennes mais plus dans un 40 t, dans mon camping car, accompagné de Béatrice mon épouse
Mars 2005, grace au site, je retrouve yvon59,par hasard, perdu de vue depuis plus de 20 ans,ce dernier grace à ses montages anticipe nos retrouvailles....!
Les "vraies" retrouvailles, 20 ans plus tard avec mon pote Yvon.
Trop d'arbres autour de la maison....alors je coupe
Il est tombé là ou je voulais
Notre maison quelque part dans la montagne
Le balcon l'hiver
Noël 2005 j'ai mis une guirlande lumineuse pour l'occasion
Qui à crié.....vive la retraite !!
Un jour il faudra bien que je lui construise un abris
Je dédie ce reportage à Mon pére Raoul