Par

Yvon59

LE DEVOIR DE MEMOIRE
Cimetiére Militaire de SOUPIR (02)

Samedi 8 Mars 2014 je me suis lancé sur les traces d' Isidore Gentilhomme (frére de mon pére) mort pour la France au Chemin des Dames (à l'âge de 22 ans) en 1917 et inhumé à Soupir dans l' Aisne (02) j'ai retrouvé sa trace aprés avoir chercher sur le net " Mort pour la France" de fil en aiguille je suis arrivé sur le site officiel du Chemin des Dames et à partir de là j'ai fais une recherche sur le nom et prénom de mon oncle Isidore , j'ai trouvé sa fiche , j'ai pris contact comme indiqué sur le site pour compléter la fiche de mon oncle Isidore et j'ai joint 3 photos que je posséde de mon pére (photos qui figurent désormais sur sa fiche)

J'ai pu voir sur cette fiche que mon oncle ayant été identifié avait une sépulture individuelle (la 2117) je me suis promis qu'un jour j'irai me receuillir sur sa tombe , mais ceux qui me connaissent ... bien savent que je ne laisse jamais rien en arriére et dés les premiers rayons de soleil annoncé, j'ai pris la décision d'y aller pour effectuer le devoir de mémoire à cet oncle que je n'ai jamais connu, mais un lien trés fort me lie à lui, comme à mon pére d'ailleurs, car dans ma jeunesse mes parents m'ont appris que lui Isidore et Louis (mon pére) était trés attaché l'un à l'autre , Isidore trois ans plus âgé que mon pére et partie à la guerre et en 1917 il est arrivé ce qui est arrivé à des milliers d'autres gens (civil ou militaires) il y a laissé la vie... une colére vif s'est emparé de mon pére qui aprés avoir bidouillé ses papiers d'identité, s'est engagé pour "venger son frére" selon sa propre expression, il aurait pu y laisser aussi sa vie puisqu'il à été gazé et je me souviens que ma mére racontait parfois que mon pére avait été pendu par les pieds pour tenter de le sauver, surement pour lui faire un lavage d'estomac, personnellement j'étais bien jeune quand ma mére ( mon pére en parlait peu) à raconté ce fait et cela m'avais choqué. pour en terminer avec mon pére il à fait notamment Verdun et à vécu aussi l'enfer des tranchées il est décédé en 1961 lors de mon service militaire en AFN mais aprés bien des déboires j'ai pu revenir à temps pour assister à son décés (il disait qu'il ne partirait pas sans m'avoir revu, je suis son seul fils) il est donc décédé des suites d'une longue maladie , comme on dit pudiquement de nos jours !!!

Donc pour en revenir à mon oncle Isidore , je ne l'ai jamais connu car je suis né en 1940 et bien que n'ayant pas encore 5 ans je me souviens trés bien de l'arrivée des alliées en 1944 (je crois) et de l'acceuil qu'ils ont reçu.

J'ai méme pu donner à un américain qui conduisait un GMC ,un bouquet de fleurs et je peut dire que 15 ans plus tard c'et moi qui étais au volant de ce GMC (faite un rapide calcul et vous comprendrez trés vite) donc mon oncle Isidore , mon pére Louis et moi même avons un lien particulier , tous les 3, nous avons porté l'uniforme dans des moments critiques et sans l'avoir connu j'ai admiré mon oncle et mon pére , car je sais qu'ils ont pris volontairement de gros risques , mais la France était pour eux et les gens de cette époque une valeur qu'il fallait défendre à tous prix, comme il n'y a plus de service militaire obligatoire les choses ont changé dans l'esprit des jeunes de notre époque , c'est normal, mais les engagés volontaires font tout aussi bien le travail et quand on apprend dans la presse qu'un militaire Français est décédé en opération, certains disent " il à signé " et cela me fait bondir et là je raconte pas , car ce n'est pas racontable ?

Voila toute l'histoire et pourquoi à 73 ans j'ai voulu au moins une fois faire honneur à mon oncle Isidore et effectuer le devoir de mémoire et c'est aussi pour ça que je suis allé fleurir une fois sa tombe, car je crois pas ( mais j'en suis pas sur non plus) mais en presque un siécle je crois pas que quelqu'un de la famille ai pu fleurir sa tombe, personne ne savait ou il était enterré, mon pére non plus , je me devait donc aussi d'y aller pour lui.

Mon voeux le plus chére c'est que j'espére avoir hérité d' un petit quelque chose de ces deux là.

Une des deux entrées principales sur la D925
 
j'ai contourné le cimetiére par la droite et c'est par cette entrée située rue Des Bourbleux que je suis rentré , la tombe de mon oncle Isidore est située au 4éme rang sur la droite N° 2117
 
Mon oncle Isidore (le mitrailleur)
Sincérement c'est avec émotions que j'ai découvert cette tombe ,je me suis mis à la place de son frére (mon pére) il aurait pu étre à ma place ...
 
... dans ce cimetiére pour fleurir cette tombe.
A gauche le cimetiére allemand, à droite le cimetiére français et au milieu non pas une tranchée, mais une belle allée faite de verdure, d'arbres et d'un trés beau rayon de soleil... à méditer !!!
100 photos ICI
La Bataille du Chemin des Dames ICI
La nécropole de Soupir 1 et Soupir 2 ...2 Pages de photos prises en 2016 ICI
Un street view sur Google ICI
.PORTAIL. ...Portail Yvon59 ICI